Plusieurs dizaines de médecins et de membres du personnel médical ont crié leur colère contre les autorités en raison de l’intensification de l’insécurité. Lors d’une manifestation ce lundi 30 novembre 2020, les médecins ont appelé à l’adoption de dispositions urgentes pour freiner la machine infernale de l’insécurité. Toutes les couches sociales les ingénieurs, les journalistes et les commerçants doivent s’impliquer. Nous demandons la sécurité, ont scandé les médecins de l’hôpital la Paix, lors de cette marche à Delmas 33.

En raison de la grève toutes les activités, à l’exception des urgences, étaient paralysées. Aba Kidnapping, ont il martelé, faisant valoir qu’ils sont déterminés à poursuivre la lutte face à la machine de l’insécurité. Ils entendent aller jusqu’à la satisfaction de leur revendications.

La marche a été organisée en protestation contre l’enlèvement et la séquestration pendant deux jours d’un interniste de l’hôpital de l’université d’état dHaiti.

Les médecins appellent tous les secteurs organisés de la société civile à la révolte afin de forcer les autorités à assumer leurs responsabilités.

LLM / radio Métropole Haïti

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your name here
Please enter your comment!