US President Donald Trump speaks to the press before making his way to board Marine One on the South Lawn of the White House on May 4, 2018 in Washington, DC, as he heads to Dallas, Texas to address the National Rifle Association Leadership Forum. (Photo by Mandel NGAN / AFP) (Photo credit should read MANDEL NGAN/AFP/Getty Images)

Donald Trump a annoncé en début de soirée, lundi 23 novembre, qu’il permettait l’ouverture du processus de transition vers l’administration de Joe Biden, plus de deux semaines après l’annonce de la victoire du candidat démocrate dont l’équipe a salué une étape permettant « un transfert du pouvoir pacifique ».

Donald Trump a autorisé, lundi, l’administration américaine à opérer le processus de transition pour le président élu Joe Biden, lui donnant accès à des fonds et des comptes rendus, alors même que le président sortant a promis de continuer à contester les résultats de l’élection présidentielle du 3 novembre.

Le président républicain sortant s’est gardé de reconnaître directement la victoire de Joe Biden en promettant de poursuivre un « juste combat » alors qu’il multiplie les recours en justice, sans succès, pour tenter de démontrer des fraudes lors du scrutin du 3 novembre. « Néanmoins, dans le meilleur intérêt de notre pays, je recommande » que l’agence gouvernementale chargée du transfert du pouvoir fasse « ce qui est nécessaire concernant les protocoles, et j’ai demandé à mon équipe de faire de même », a-t-il tweeté.

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your name here
Please enter your comment!