Wendelle Coq Thélot, juge à la Cour de Cassation, affirme avoir été invectivée et menacée en raison d’une décision lors d’une audience. L’information a été revelée par le président de l’Association des Magistrats Haïtiens (Anamah), M. Jean Wilner Morin.

La juge avait infirmé le quorum de la Cour la semaine écoulée empêchant ainsi la tenue de la cérémonie de prestation de serment des membres du Conseil Électoral Provisoire (CEP).

Un magistrat a toute la lattitude de prendre siège ou non s’il croit que ceci est conforme ou non à la loi, a justifié Le juge Morin. Elle n’était pas le seul juge à refuser de prendre siège lors de la séance, ajoute t-il.

De plus le juge Morin révèle que le dossier de prestation de serment du CEP n’était pas prêt.

Le président de l’Anamah, croit que la justice se trouve dans situation difficile. Le justice est décriée, elle doit regagner la confiance de la population. Elle doit être une lumière pour la société en priorisant l’état de droit. Un magistrat ne doit pas s’associer à une initiative qui soit contraire à la loi et la procédure, insiste M. Morin.

Jean Wilner Morin se dit indigné et rappelle que le pouvoir judiciaire est indépendant. Un magistrat doit décider en fonction de la constitution, des lois et de son intime conviction.

LLM / radio Métropole Haïti

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your name here
Please enter your comment!