Annonce surprise ce jeudi 13 août : celle d’un accord de paix et de normalisation entre Israël et les Émirats arabes unis. C’est l’administration américaine qui l’a dévoilé, promettant un accord de paix « historique » entre « deux grands amis » des Etats-Unis.

Que sait-on exactement de ce rapprochement ?

L’accord et la normalisation annoncés seraient les premiers entre Israël et une monarchie arabe du Golfe. Le communiqué américain affirme que les deux pays ont prévu d’ouvrir des ambassades et que dès les prochains jours ils procèderont à la signature d’un certain nombre d’accords dans les domaines de la sécurité, de l’énergie, des télécommunications, de la santé, du transport aérien (avec la perspective de vols directs entre les deux pays), de l’environnement du tourisme ou encore de la culture.

Le communiqué évoque aussi une coopération immédiate entre Israël et les Émirats arabes unis pour la recherche sur des traitements et un vaccin contre le coronavirus.

Selon le communiqué américain, dans le cadre de ce rapprochement, Israël « suspend » son projet d’annexion de territoires palestiniens occupés. Mais selon le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu il s’agit seulement d’un « report ». D’après les Émirats arabes unis, Israël a bel et bien renoncé à cette idée, ce qui peut tout à fait être revendiqué comme une victoire diplomatique émirienne en faveur des intérêts palestiniens et arabes.

Que sait-on exactement de ce rapprochement ?

L’accord et la normalisation annoncés seraient les premiers entre Israël et une monarchie arabe du Golfe. Le communiqué américain affirme que les deux pays ont prévu d’ouvrir des ambassades et que dès les prochains jours ils procèderont à la signature d’un certain nombre d’accords dans les domaines de la sécurité, de l’énergie, des télécommunications, de la santé, du transport aérien (avec la perspective de vols directs entre les deux pays), de l’environnement du tourisme ou encore de la culture.

Le communiqué évoque aussi une coopération immédiate entre Israël et les Émirats arabes unis pour la recherche sur des traitements et un vaccin contre le coronavirus.

Selon le communiqué américain, dans le cadre de ce rapprochement, Israël « suspend » son projet d’annexion de territoires palestiniens occupés. Mais selon le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu il s’agit seulement d’un « report ». D’après les Émirats arabes unis, Israël a bel et bien renoncé à cette idée, ce qui peut tout à fait être revendiqué comme une victoire diplomatique émirienne en faveur des intérêts palestiniens et arabes.

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your name here
Please enter your comment!