Les autorités haïtiennes s’évertuent à mettre en place des dispositifs en vue de fournir des documents aux migrants haïtiens au Chili. De nombreux migrants ont soumis leur dossiers en vue d’obtenir un certificat de bonne vie et moeurs indispensable pour l’obtention de la carte de résidence chilienne.

Les certificats de bonne vie et mœurs seront réclamés à la deuxième étape du processus de régulation qui sera lancée le 24 juillet 2018.

Selon les statistiques environ 130 000 migrants haïtiens se trouvent dans une situation irrégulière au Chili.

En raison de la forte demande des migrants le ministère haïtien de l’Intérieur se prépare à renforcer son siège diplomatique au Chili. Le ministre de l’Intérieur et des collectivités territoriales, Jean Reynaldo Brunet, s’est entretenu le 13 juin 2018 avec l’ambassadeur chilien à Port-au-Prince, Patricio Utreras.

Préoccupé par la situation des migrants haïtiens, M. Brunet a annoncé la création d’une Commission spéciale. « Cette commission sera responsable de régulariser les dossiers des Haïtiens au Chili et de faciliter leur accès aux documents administratifs y compris leurs certificats de bonne vie et mœurs. ».

M. Brunet s’est dit déterminé à travailler de concert avec le gouvernement chilien pour le développement harmonieux des relations bilatérales.

Par ailleurs, au début du mois le ministre haïtien des Affaires Etrangères, M. Guy André François, lors d’un déplacement au Chili, a eu des entretiens avec M. Andrés Chadwick, le ministre de l’Intérieur Chilien, sur la situation des immigrants Haïtiens.

LLM / radio Métropole Haïti

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your name here
Please enter your comment!